Wiki Te deum pour un massacre
Advertisement

Qu’est-ce que la dangerosité ?[]

Il peut être utile au Maitre du Jeu d’évaluer la menace que représente un Personnage Non Joueur pour les Personnage Joueur. Savoir qu’un affrontement avec Louis de Bourbon, prince de Condé pourrait mettre en danger de mort les PJ alors que Claude de Charosse a de faible chance de vaincre au combat les PJ peut aider à élaborer un scénario. Cependant, la dangerosité d’un PNJ ne s’exprime pas que lors d’un combat, un excellent orateur peut manipuler les PJ et représente un péril parfois tout aussi important que la pointe d’une rapière. La place de pouvoir dans la société n’est pas prise en compte parce qu’elle n’est pas exprimée par une valeur et n’est donc pas facilement traduisible dans un calcul mais c’est un paramètre non négligeable. Insulter Catherine de Médicis revient à insulter la royauté et donc s’exposer à des représailles terribles. Cet indice de dangerosité sert donc surtout à savoir qu’elle est la dangerosité d’une rencontre avec Catherine de Médicis hors contexte, par exemple lors d’une audience privée.

Calcul de la dangerosité[]

Pour calculer la dangerosité d’un personnage il faut prendre en compte l’ensemble des valeurs qui le définissent : ses scores de caractéristiques, ses scores de compétence générale et son nombre de grâces. Ces valeurs vont être traduites dans une unité inventée pour l’occasion : le point de création.

Les points de création se calculent de la manière suivante :

1 point de compétence générale = 1 point de création (comme lors de la création d’un PJ lorsque le score des caractéristiques donne des points à répartir)

1 grâce = 10 points de création (comme le cout en points d’expérience d’une 2e grâce)

Caractéristique avec D4 = 0 point de création

Caractéristique avec D6 = 4 points (comme le cout en points d’expérience pour augmenter une caractéristique de D4 à D6)

Caractéristique avec D8 = 9 points (comme le cout en points d’expérience pour augmenter une caractéristique de D6 à D8)

Caractéristique avec D10 = 16 points (comme le cout en points d’expérience pour augmenter une caractéristique de D8 à D10)

Caractéristique avec D12 = 25 points (comme le cout en points d’expérience pour augmenter une caractéristique de D10 à D12)

Caractéristique avec D20 = 36 points (comme le cout en points d’expérience pour augmenter une caractéristique de D12 à D20)

Cela vaut aussi pour la providence.

La dangerosité d’un personnage correspond au facteur à appliquer au nombre de points de création du personnage pour obtenir celui du personnage étalon.

Un PJ débutant avec les dés de caractéristiques suivants D4 D6 D6 D8 D8 D12 correspond à 143 points de création (82 points dus aux compétences générales, 10 points dus à la grâce, 51 points dus aux dés de caractéristique). Cela nous sert d’étalon.

Dangerosité des PNJ par ordre croissant[]

0,3[]

Homme de main huguenot (du scénario Le rimailleur ferraillé)

0,4[]

Populace papiste (du scénario Galante affaire)

0,9[]

Pierre Morimont (du scénario Le rimailleur ferraillé)

Claude de Charosse (du scénario Galante affaire)

1,7[]

Gaspard de Châtillon, amiral de Coligny

2[]

Catherine de Médicis : 2

5,1[]

L’assaut de la Rigaudière (du scénario Le rimailleur ferraillé) composé de Pierre Morimont et 14 Hommes de main huguenots


Advertisement